Renseignements généraux  |  Chroniques  |  Conférences  |  Matériel éducatif  |  Contacts

Visitez également notre nouveau site web, www.santedesfemmes.com


La crème à la progestérone naturelle ou la crème à l’igname sauvage?

De nos jours, les consommateurs font face à un choix énorme de produits pour les symptômes de la ménopause. Il y a d’une part les plantes qu’on utilise en phytothérapie, comme la sauge, l’actée à grappe noire, le dong quai, etc. On peut trouver ces plantes sous forme de comprimés, de tisanes, de teintures, d’huiles essentielles ou de crèmes pour la peau. Les crèmes à l’igname sauvage se classent dans cette catégorie. D’autre part, y a l’hormonothérapie naturelle avec les crèmes à la progestérone naturelle bio-identique. Au Canada, les crèmes à la progestérone bio-identique ne sont pas disponibles dans les magasins—il faut les obtenir des États-Unis.

La crème à l’igname sauvage

Typiquement, les crèmes à l’igname sauvage (ou igname velue) sont des préparations qui contiennent un extrait non transformé d’igname sauvage (famille des Dioscoréacées). Sur l’étiquette on lira habituellement " 8 % d’extrait d’igname sauvage ". CES CRÈMES SONT EN FAIT DES SOURCES DE PHYTOESTROGÈNES CAR LEURS INGRÉDIENTS ACTIFS À L’ÉTAT NATUREL ONT DES PROPRIÉTÉS ESTROGÉNIQUES. Est-ce une mauvaise chose? Pas du tout. Il faut savoir que les substances estrogéniques dans ces plantes s’apparentent à l’estriol, le plus bénéfique des estrogènes (les deux autres membres de la famille des estrogènes, l’estrone et l’estradiol, sont les coupables dans l’effet cancérigène de l’estrogène d’ordonnance). Étant donné que l’estriol a la capacité d’occuper les récepteurs cellulaires d’estrogène, on croit donc que l’estrogène végétal serait en mesure de limiter les dégâts causés par les autres types d’estrogène et par les xénoestrogènes. Des recherche récentes indiquent que les phytoestrogènes peuvent également avoir des effets positifs sur la santé des os et le système cardio-vasculaire. Ils pourraient même être en mesure de réduire le risque de cancer de l’utérus et du sein. Il reste à confirmer ces constatations par de la recherche en clinique, mais en pratique, bien des femmes trouvent un soulagement des chaleurs et d’autres symptomes de la ménopause avec ce genre de crème ou de gel.

Certains fabricants de crème à l’igname affirment que le corps est capable de transformer la diogénine en progestérone. Selon le Dr Lee, il n’existe aucune évidence que cela se passe ainsi. D’autres fabricants soutiennent que certaines crèmes ou gels peuvent stimuler la production de progestérone par le corps. Lorsque l’ovulation cesse à la ménopause, rien n’arrivera plus à stimuler les ovaires à fabriquer de la progestérone. Ceci laisse les glandes surrénales, qui produisent de la progestérone toute notre vie durant. Mais, de chercher à stimuler des glandes surrénales souvent épuisées par le stress et d’autres problèmes de santé est probablement peine perdue pour bien des femmes.

La crème à la progestérone naturelle

Selon le Dr John R. Lee, une crème à la progestérone naturelle authentique devrait contenir au moins 450 à 500 mg de progestérone par once (ou environ 1,000 mg par pot de deux onces). Tel qu’expliqué dans l’introduction du présent livret, la progestérone dans ces crèmes est le résultat d’une transformation enzymatique de la diogénine, un ingrédient actif qu’il y a dans l’igname sauvage et le soya. Il est important de noter que LES PLANTES NE CONTIENNENT PAS DE PROGESTÉRONE À L’ÉTAT NATUREL. C’est seulement par une culture enzymatique (en laboratoire) qu’une hormone de nature identique à la progestérone humaine est obtenue. En conclusion, on peut affirmer que chacune de ces deux crèmes pour la ménopause ont leurs mérites particuliers, mais il importe de savoir ce que l’on achète et pourquoi, et ne pas se laisser avoir par la réclame des fabricants. Plusieurs femmes trouvent que la crème à l’igname sauvage fonctionne pour le syndrome pré-menstruel, et d’autres auront de bons résultats pour les chaleurs et les humeurs. Par contre, pour prévenir ou faire régresser l’ostéoporose, il faut choisir une crème à la progestérone contenant la quantité de progestérone recommandée par le Dr Lee (environ 500 mg par once), car des études cliniques prouvent hors de tout doute qu’elles sont efficaces à cette fin.

Pour plus de détails voir la chronique suivante :

Des mythes sur les hormones qui ont la vie dure

Retour à la liste des Renseignements généraux