Renseignements généraux  |  Chroniques  |  Conférences  |  Matériel éducatif  |  Contacts

Visitez également notre nouveau site web, www.santedesfemmes.com


L’ostéoporose... faits et mythes

Au sens littéral, ostéoporose signifie os poreux. Au cours de la ménopause, le phénomène de perte osseuse s’accélère durant une période de 3 à 5 ans. La perte osseuse se produit au niveau de la colonne vertébrale, des hanches et des côtes. Puisque ce sont des os portants, ils sont plus exposés que les autres à la douleur et aux fractures.

Actuellement, près de 25 millions d’Américains et de Canadiens souffrent d’ostéoporose et les soins de santé coûtent annuellement entre 10 et 12 milliards de dollars. Voici ce que le Dr Mary Ruth Swope, nutritionniste américaine bien connue, dit à propos de cette maladie :

" L’Amérique du Nord détient le record actuel de l’ostéoporose. Environ 30 % des femmes postménopausiques en souffrent et, pour la première fois de l’histoire, on la rencontre chez de jeunes femmes et des hommes. Bien des pays ne connaissent pas ces problèmes. On sait que de fortes concentrations de phosphore ou d’acide phosphorique (présentes dans la viande et les boissons gazeuses) retirent le calcium des structures osseuses. Ce phénomène a un effet désastreux sur la densité des os. "

Dans son livre Les feuilles vertes de l’orge et les merveilles de la régénération naturelle, le Dr Swope relate les cas de jeunes enfants souffrant d’ostéoporose causée par les habitudes alimentaires de leurs mères, de femmes en chaise roulante avant l’âge de 40 ans et dit que quelque dix millions d’Américains ont les dents branlantes. (On ne dispose encore d’aucun moyen de replacer solidement les dents sur une mâchoire en mauvais état!)

Cependant, il faut savoir que l’ostéoporose n’est pas principalement un problème dû à une déficience en calcium. Ceci est prouvé par le fait que les pays qui présentent la plus faible consommation de calcium sont ceux où les fractures de la hanche sont le moins fréquentes, alors que des pays comme les États-Unis, la Suède et Israël, grands consommateurs de produits laitiers, présentent les taux de fractures de la hanche les plus élevés. Le problème semble plutôt être attribuable à l’acidose causée par la consommation des protéines animales, des sucres, de farines raffinées et d’aliments transformés (donc sans facteurs vitaux).

Est-il possible de prévenir l’ostéoporose sans hormones d’ordonnance? D’emblée la réponse est affirmative. Il faut chercher la solution dans notre alimentation et les habitudes de vie saine.

____________________________

Les médicaments contre l’ostéoporose : des faux amis!

Adapté de la chronique du Dr Earl Mindell, The Mindell Medication Watch, publiée dans The Mindell Letter, juillet 1996

Les compagnies pharmaceutiques nous affirment qu’elles ont trouvé des médicaments miracles contre l’ostéoporose. Il semblerait que non seulement ces drogues arrêteraient les progrès de l’ostéoporose, mais pourraient en réparer les dommages. N’EN CROYEZ RIEN! En réalité, les drogues telles que Fosamax, Didronel et autres de ce genre ne font que créer l’illusion que les os se régénèrent : en effet, les tests montrent une augmentation de la densité des os, mais cette apparence de plus grande densité est créée par des tissus osseux de mauvaise qualité. Au bout de cinq à sept ans, le risque de fractures causé par cette ossature de mauvaise qualité est encore plus grand. Il est fort intéressant de constater que toutes les études publiées sur le Fosamax ne dépassent pas une période d’environ cinq ans, car c’est à ce moment que le taux de fractures commencerait à augmenter dramatiquement.

Entre temps, le fabricant de Fosamax a été forcé de notifier les médecins et les pharmaciens que ce produit peut causer de sérieux dommages à l’oesophage.

JE NE VOUS CONSEILLE PAS DE PRENDRE CES DROGUES. Si l’ostéoporose vous inquiète, seule la crème à la progestérone naturelle, sans effets secondaires, a fait ses preuves pour la prévention de l’ostéo-porose et la régénération des os.

Retour à la liste des Renseignements généraux